Salut.

Mon conseil:
trouve une job qui te fera sentir comme si tu n'avais jamais besoin de prendre ta retraite!

Trip de mountain bike en Californie

Trip de mountain bike en Californie

mountain bike californie san luis obispo.jpg

Je vais commencer par te faire une confidence. On ne s’était pas vraiment informés sur les spots de bike en Californie avant de partir.

En fait, comme on avait seulement 10 jours, on ne voulait pas aller trop loin en avion et comme on voyageait durant les vacances de la construction, les seuls billets « abordables » vu la période (genre moins de 1000$ par personne) qu’on a trouvés c’était pour la Californie.

On a regardé sur Trailforks, on a vu une tonne de pins rouges et on s’est dit: «Onnnn l’faiiiiiit!»

Fak on est arrivés à Los Angeles avec nos bicyclettes en mille miettes dans nos bike bags.

mountain bike los angeles.jpg

On reprenait l’avion 10 jours plus tard à San Francisco. Notre seul plan c’était de monter la cote. On n’avait rien réservé, sauf notre première nuit à LA. On voulait être libre (ah ces milléniaux!). Mais pour de vrai, y’avait pu aucun maudit camping de libre, R-I-E-N.

Ah oui, et on voulait faire un stop au Lac Tahoe!

Vélo de montagne en Californie, oui ou non?

Je n’ai pas fait une tonne de voyages de vélo dans ma vie. Seulement l’Ouest canadien et la Californie (et pas mal d’endroits au Québec). 

Entre les deux, si tu as une destination à choisir pour le vélo, je te dis va dans l’Ouest canadien. 

La Cali c’est imbattable pour plein de trucs, mais pas le vélo de montagne. Parce que:

  • C’est pas tant des pistes de vélo, que des pistes de 4 roues ou de cheval dans lesquelles ils permettent au bikes de passer

  • Ce n’est pas organisé. Oublie les centres de vélo où tu achètes ton billet et qu’on te donne une map et qu’on te fait un tracé dessus. En Cali, ça s’appelle débrouille-toi!

  • Tu dois tomber sur la bonne personne, celle qui trippe bike et qui est en mesure de te donner les bonnes indications. Beaucoup de pistes (les plus nices) ont été faites à la main par des locaux et ne se retrouvent pas sur Trailforks.  

Sans oublier les feux de forêt qui peuvent carrément gâcher ton voyage. Autre truc, comme il ne pleut presque jamais, sache que les pistes sont exxxxxtrêmement poussiéreuses (mais c’est la même chose dans l’Ouest canadien).

Tu veux savoir comment s’est passé notre roadtrip, où on est arrêtés? Les meilleurs spots pour biker en Cali? Lis ce qui suit!

Roadtrip de Los Angeles à San Francisco, en passant par le Lac Tahoe

Jour 1: Survivre à Los Angeles

On est atterris à Los Angeles, on a été chercher notre mini-van et on a dormi au Malibu RV Park. C’est le seul endroit sous les 200$ qu’on a trouvé pour dormir dans les environs.

Quand même, 60$ US, fak environ 90$ canadien, pour mettre une tente sur un bout de terre à côté de l’autoroute…

Tu t’imagineras qu’on n'a pas fait ben ben de bike dans la grande ville. Au menu: Venice Beach, Hollywood Sign et beaucoup de trafic.

top hollywood sign.jpg

Jour 2-3: Région de San Luis Obispo

Trailforks ça aide, mais ya rien de mieux que d’aller dans un bikeshop local pour qu’il t’explique exactement quelle run faire, SURTOUT en Californie.

On est donc allés chez Art’s Cyclery (un bikeshop qu’on a trouvé sur Trailforks) et on s’est fait recommandé les trails à faire dans la région:

  • Irish Hills

  • The Grade (Stenner Creek > Elevator > Shooters)

  • Montana de Oro

On s’est dirigé vers le Montana de Oro State Park, parce que le nom sonnait exotique.

On a fait Hazards Peak, une piste de 6,8km qui t’amène au haut d’une montagne.

On était dans les nuages en partant, alors on ne s’attendait pas à grand chose. Mais quand on est arrivés au-dessus des nuages, c’était simplement sublime.

mountain bike montana de oro hazard peak.jpg

Ensuite, on a pris le Manzanita Trail, puis on est remontée par le Hazard Canyon Road, East Boundary Trail jusqu’à Barranca Trail. Une magnifique ride, pas tant au niveau des sentiers, mais pour les paysages qui nous entouraient.

Le lendemain, on a biké la région de Irish Hills, une colline dans la ville. Il devait faire 45 degrés, gros soleil, pas une miette de vent. Les pistes étaient loin d’être extraordinaires à notre goût. (Froom, Mariposa, King Trail, Oceanview) 

C’est là qu’on a commencé à se demander si c’était une bonne idée d’avoir apporté nos vélos en Californie 😅

Pas besoin de t’dire qu’on a skippé le secteur The Grade et qu’on a pris la route vers le Nord, direction Big Sur!

Jour 4: La route de Big Sur

J’avais tellement hâte d’arriver à Big Sur. Ce n’était pas ma première fois, mais j’avais tellement hâte de comparer si c’était aussi parfait que dans mes souvenirs.

mcway falls big sur.jpg

Selon moi, la route la plus pittoresque des États-Unis.

Ce qui nous attendait: Éléphants de mer échoués sur la plage, Hearst Castle, hikes à l’infini, McWay Falls, Julia Pfeiffer, Bixby Bridge, Sand Dollar Beach pour finalement arriver dans la charmante ville de Carmel, qui ne cessera pas de t’émerveiller à chaque tournant.

Pour camper, c’est un peu corsé parce qu’il y a des signes “No Parking” partout le long de la route en plus qu’il n’y a quasiment aucun camping, sinon ils étaient tous pleins évidemment.

Le truc: Le soir venu, tu te stationnes dans un parking réservé à ceux qui vont faire des hikes sur plusieurs jours. Ça fait que tu as le droit de laisser ta voiture là durant la nuit. Tu pars avec ton stock de camping dans la forêt et tu campes 300-400 mètres plus loin, pas besoin d’aller au sommet de la montagne. ;)

Et tu as une belle surprise en te réveillant le matin:

Camper gratuitement au pied de la Salmon Creek Fall

Camper gratuitement au pied de la Salmon Creek Fall

Jours 5 à 8: Le mountain bike en Californie, c’est à Santa Cruz que ça se passe!

On s’était dit que si la ville était aussi nice que la marque de vélo du même nom, on aurait du gros fun à Santa Cruz!

Aussitôt arrivé en ville, on s’est dirigé vers le bikeshop Cycleworks et un employé nous a expliqué comment et où ça se passait le vélo de montagne à Santa Cruz.

Il y a 3 secteurs principaux:

  • Secteur de l’université

  • Soquel Demonstration State Forest

  • Wilder Ranch State Park (pas essayé)

Secteur de l’université. Quand tu check sur Trailforks, tu te dis: « Voyons, y’a juste 2-3 pistes ». Effectivement. C’est parce que les pistes ne sont pas affichées ni sur Trailforks, ni dans la forêt. Elles sont « illégales » (Mailbox, Magic Carpet, Barking Dog, Lock’em Ups…). Le niveau est assez avancé je dois t’avouer.

Soquel Demo Forest. Comme tu dois monter environ 15 -20 kilomètres pour te rendre aux pistes, on a décidé de payer pour un shuttle (à partir du Epic Center) qui nous a droppés au sommet en nous souhaitant good luck,

On nous avait dit de la Flow Trail que c’était « One of the greatest things built on Earth » et ce fut bien vrai. Du gros gros fun sur 5,5 kilomètres !!! Vraiment unique. Tellement le fun qu’on a presque oublié ce qui nous attendait en sortant de là.

Une montée suffocante sur 5-6 kilomètres, puis redescendre les 15-20 kilomètres qu’on avait montés en pickup. Soit sur le Fire Road (ark) ou certaines parties dans le bois, mais encore une fois, rien d’indiqué sur Trailforks alors tu joues à Inspecteur Gadget et t’essaies de les trouver.

mountain bike santa cruz.jpg

Jours 9 à 12: Tahoe

Ah Tahoe! On était allés en hiver et on était littéralement tombés en amour avec cet endroit.  On voulait vraiment comparer avec la saison estivale et on n’a pas été déçus.

voyage amoureux tahoe.jpg

Seul point négatif, on s’était fait avertir qu’il y avait énormément de touristes et ce n’était pas faux.

Essaie d’éviter durant les fins de semaine, c’est jam packed à la plage et sur les campings. Les Mexicains et Américains débarquent en grand.

On a réussi à avoir un camping au Emerald Bay State Park et c’était parfait. On a réussi à en avoir un avec la vue incroyable sur le lac et les montagnes.

view tahow emerald bayu.jpg

Côté vélo, encore une fois on a dû s’informer parce qu’on trouvait pas grand-chose sur Trailforks. Malheureusement cette fois, on n’est pas tombé sur le crayon le plus aiguisé de la boîte… 😅

Du côté de South Tahoe, on avait entendu parler de M. Toads, Sidewinder et Corral. Les pistes étaient correctes, mais ça ne valent pas le détour.

On a aussi fait du bikepark à Northstar. Tout le monde nous disait qu’il fallait des vélos de downhill et on a longuement hésité puisqu’on avait juste nos petits trails bike. On l’a essayé quand même et y’a rien là! On a vu pas mal pire au Québec ;) Si tu as la chance de passer après qu’ils aient arrosé une piste, c’est le paradis!

Combien ça coûte?

J’aime pas tellement ça répondre à cette question parce que ça dépend tellement de comment tu vis en voyage! J’aurais facilement pu dépenser le double (duh!), comme ça aurait pu coûter pas mal moins cher.

On n’a pas tellement fait attention à nos dépenses une fois sur place (camping, bouffe, etc.). Pour ce qui est du vélo, on n’a pas payé une seule fois de billet (sauf pour la journée de chaises à Northstar).

Pour la mini-van, j’avais fait beaucoup de recherches, dans tous les sens (SFO à LA, LA à Tahoe, LA à Sacramento, etc.) pour trouver ce qui était le moins cher. On a réussi à avoir un bon tarif, soit 500$ US.

Ce trip nous aura coûté 2300$ par personne au total, incluant la location de la mini-van, les billets d’avion, l’extra bagage pour les vélos, les assurances, la bouffe etc.

mountain bike sunset californie.jpg

J’espère que ça t’aura aidé à préparer ton prochain voyage. Si tu as des questions, n’hésite pas!

Travailler et prendre des vacances en même temps? Oui, avec Outsite!

Travailler et prendre des vacances en même temps? Oui, avec Outsite!

Voyage de snowboard au Japon: où aller? Combien ça coûte?

Voyage de snowboard au Japon: où aller? Combien ça coûte?